Publié le

La Vraie Vie, d’Adeline Dieudonné

Une jeune fille qui essaie d’échapper à son quotidien morne et déplaisant, qui s’amuse avec son frère Gilles dans les carcasses des voitures en attendant les passages du marchand de glaces. Ils vivent dans une maison familiale dans un lotissement avec quatre chambres (la sienne, celle de son frère, celle des parents et la fameuse chambre des cadavres). Le père est un chasseur violent, la mère est une femme absente obnubilée par ses chèvres. Un accident va venir bouleverser leur vie.

Il s’agit d’un huis-clos familial noir qui déborde de fureur de vivre. Les personnages sont sauvages et entiers, le ton est à la fois cru et humoristique. C’est le roman initiatique d’une enfant que la vie force à grandir trop vite.

L’auteure, une jeune femme belge de 35 ans, n’a pas prémédité son histoire, c’est la reine de l’improvisation. Elle est partie de l’accident du marchand de glaces dont le visage a été arraché par un siphon de chantilly et a laissé son esprit vagabonder. Très inspirée par Stephen King, on retrouve dans son roman des ambiances de l’auteur américain.

Un roman qui donne la force d’affronter les difficultés de l’existence. Roman lauréat du prix Fnac et sélectionné aux prix Goncourt et Renaudot.